UN PEU D'HISTOIRE

UN PEU D'HISTOIRE

Qui était Alfred HUTINEL ?

Initiateur, il y a de cela maintenant plusieurs années, de notre journal lycéen qui portait le nom de « La Gazette d’Alfred » j’ai souhaité vous retranscrire ce petit article qui est en fait une courte biographie.

Notre Lycée porte le nom d’« Alfred HUTINEL » en hommage à un homme d’exception. Nous avons demandé à Madame AUZIAS, sa fille, de nous parler de la vie et de l’œuvre de son père. C’est avec beaucoup de simplicité et d’émotion qu’elle a évoqué la vie et l’œuvre d’un professeur, d’un homme hors du commun.

Né le 21 mai 1893 à Latrecey, en Haute-Marne, orphelin de père très jeune, il n’en fait pas moins des études brillantes. Elève de l’Ecole Primaire Supérieure de Joinville, il entra à l’Ecole Normale de Dijon en 1909. A sa sortie de l’Ecole Normale en 1912, il suivit la quatrième année spéciale de Sciences à L’Ecole Normale de Lyon en 1913 puis se retrouva élève à l’Ecole Normale Supérieure de SaintCloud.

Alfred HUTINEL était violoniste aussi, sa passion pour cet instrument était si forte qu’il répétait souvent à sa mère : « J’espère que je ne perdrai pas un bras, un jour ! ». Angoisse prémonitoire. Mobilisé en 1914, il est blessé en 1915 à Notre Dame de Lorette, sur le Front d’Artois, le jour de son anniversaire. Il doit être amputé de son bras droit. Mutation tragique qui le conduisit à se séparer de son violon. Il le donna à son cousin, critique musical.

Pour faciliter une convalescence difficile, il est nommé professeur à l’Ecole Primaire Supérieure de Cannes, devenue Collège puis Lycée Jules FERRY. Toute sa carrière s’est déroulée dans cet établissement. Il y enseigna jusqu’en 1952, année de sa retraite.

C’était un professeur toujours proche de ses élèves. Ils aimaient cet enseignant simple et bon qui aidait sans tapage ceux qui avaient quelques difficultés. Ainsi il accepta un jour pour élève, un jeune sourd dont la mère ne pouvait pas payer les études. Celui-ci entra premier à l’Ecole et en sortit major. Il fut reçu avec quatre fois 20/20 à ses épreuves.

Mathématicien distingué, Alfred HUTINEL préparait les candidats à l’Ecole Normale et surtout aux Arts et Métiers. Ses succès furent tels pour ce dernier concours – 18 majors sur 35 promotions – qu’il reçut le titre honorifique de « Gadzart d’Honneur ». Sa curiosité d’esprit l’a empêché de se scléroser.

Grand lecteur, il ne s’ennuyait jamais et n’ennuyait jamais ses élèves. Son excellent équilibre physique et moral lui a permis de surmonter sa mutilation. Sa gaieté, son goût pour les jeux ne sont jamais démentis. C’est en se rendant à la réunion annuelle des anciens élèves de l’Ecole Normale de Dijon qu’Alfred HUTINEL est décédé accidentellement le 10 mai 1956.

Il laisse le souvenir d’un homme généreux, toujours disponible, une image de droiture, l’image d’un être tourné vers les autres, vers l’avenir.

Cannes la Bocca, le mercredi 18 septembre 2013 Thierry APRAHAMIAN

 

                                                        

Construction du lycée professionnel Janvier 1983

Lycée Professionnel Alfred Hutinel

Email: 0061561P@ac-nice.fr
Téléphone: 04.93.48.18.33
Adresse: 21 rue de Cannes, 06150 Cannes la Bocca FRANCE

Notre établissement accueille le public aux horaires suivants :
8h3o 12h3o - 13h3o 17h3o - Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi
et le mercredi de 8h3o à 12h3o